L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilAccès aux soins

Accès aux soins, signez la pétition

Patients, parents, orthophonistes, citoyens,

Agissons ensemble : pour obtenir des ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur des engagements forts pour que plus aucun patient n’ait à attendre plus d’un mois pour obtenir un rendez-vous en orthophonie !

Signez cette pétition : chaque signature compte. C’est la qualité de vos soins et de ceux de vos proches qui est en jeu !

Nous pouvons tous avoir besoin d’un orthophoniste : Yanis

Yanis (6 ans) n’arrive pas à lire et à écrire. Dès la maternelle il a eu du mal à s’exprimer. Ses phrases déformées ne lui permettent pas d’être compris, et à l’école, ses apprentissages sont ralentis et il a maintenant beaucoup de difficultés à lire et à écrire.

Si il avait eu un rendez-vous rapidement avec un orthophoniste, il aurait pu apprendre à s’exprimer correctement, et d’apprendre sereinement et à son rythme.

Nous pouvons tous avoir besoin d’un orthophoniste, mais quand ce sera le cas, nous n’en trouverons pas !

Nous pouvons tous avoir besoin d’un orthophoniste : Louise

Louise (8ans) est autiste. Elle a beaucoup de mal à communiquer avec sa famille et les autres enfants. Son quotidien et celui de ses proches est devenu compliqué. Elle se retrouve murée dans le silence et elle a développé d’autres troubles du comportement.

Si elle avait eu un rendez-vous rapidement avec un orthophoniste, elle aurait eu des moyens pour communiquer avec son entourage, et vivre, apprendre et jouer avec les enfants de son âge.

Nous pouvons tous avoir besoin d’un orthophoniste, mais quand ce sera le cas, nous n’en trouverons pas !

Nous pouvons tous avoir besoin d’un orthophoniste : Yazid

Yazid (75 ans) a été victime d’un AVC. Il parle difficilement, il ne veut plus voir ses amis et s’isole. Il avale souvent de travers, il a peur de mourir étouffé.

Si il avait eu un rendez-vous rapidement avec un orthophoniste, il aurait pu apprendre à manger sans danger, à communiquer autrement et à pouvoir mieux parler.

Nous pouvons tous avoir besoin d’un orthophoniste, mais quand ce sera le cas, nous n’en trouverons pas !

Nous pouvons tous avoir besoin d’un orthophoniste : Camille

Camille (35 ans) est professeur de français. A force de mal utiliser sa voix fragile, elle l’a perdue. Elle est en arrêt de travail depuis des semaines.

Si elle avait eu un rendez-vous rapidement avec un orthophoniste, elle aurait pu apprendre à utiliser sa voix pour enseigner sans fatigue.

Nous pouvons tous avoir besoin d’un orthophoniste, mais quand ce sera le cas, nous n’en trouverons pas !

Téléchargez les affiches de la campagne

Vous souhaitez participer à cette action ?

  • Téléchargez les affiches ci-dessus (en cliquant sur les images) et diffusez-les à vos contacts sur les réseaux sociaux !
  • Imprimez les affiches et collez les dans les lieux de passage, de vos villes, de vos villages !

Format Image (pour les réseaux sociaux et les mails) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Format PDF (pour une impression papier) :

 

 

 

 

 

 

 

Pénurie d’orthophonistes, tous touchés, agissons !

L’accès aux soins orthophoniques : la priorité de la FNO en 2020

Cette action part d’un constat : les orthophonistes sont de plus en plus débordés par les demandes d’intervention et n’arrivent plus à répondre aux besoins des patients. La frustration, l’inquiétude et la colère des patients et de leurs proches impacte quotidiennement leur qualité de vie.

La FNO avait envoyé en mai 2018 vingt propositions pour améliorer l’accès aux soins en orthophonie à Agnès Buzyn, ministre de la santé. Les orthophonistes attendent toujours la réponse de la ministre.

La FNO a travaillé sans attendre sur certaines de ses propositions :

  • Le site allo-ortho, destiné au grand public a été mis en ligne ;
  • Des plateformes téléphoniques animées par des orthophonistes dans 3 régions à partir du printemps 2020 seront accessibles sur allo-ortho ;
  • Une expérimentation de dépistage systématique des troubles du langage à 3 ans débutera dans 3 départements à la rentrée 2020.

Mais la profession seule ne peut pas tout. Afin d’obtenir enfin un engagement fort de ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur pour enrayer les causes de cette situation inacceptable et dangereuse, la FNO mènera à partir de mars 2020, une campagne nationale de communication sur l’accès aux soins.

La FNO compte sur l’aide de tous : Ensemble, orthophonistes, patients, proches de patients, et citoyens qui un jour peut-être, auront besoin d’orthophonie, doivent se faire entendre pour que des décisions concrètes soient enfin prises, notamment l’augmentation importante du nombre d’étudiants en centres de formation universitaires en orthophonie et la revalorisation salariale.