L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilPresseCommuniqués de presseAprès un AVC : contourner les maux de l’aphasie

Un documentaire de Gilles Mardirossian (première diffusion le 9 mars 2016)

Au début, on croit parfois le gagner facilement et puis jour après jour l’on découvre que ce sera long, très long et qu’il nous faudra beaucoup d’énergie. Dans ce combat, on a évidemment besoin des autres : la famille, les amis jouent un rôle essentiel. Mais nous avons aussi besoin des autres aphasiques. Au début, on les rejette, ils sont ce que l’on ne veut surtout pas être et puis on accepte de les rencontrer lors d’ateliers artistiques ou d’activités. On se sent vite en harmonie avec eux, on reprend confiance en soi grâce à des activités que l’on ne connaissait même pas, on repart vers une autre vie.

Ces mots ont été écrits par Michel L dans la Revue Contacts qui est la revue du Groupe des Aphasiques d’ Île-de-France (le GAIF) créé en 1980 par l’orthophoniste Philippe Van Eeckhout et le professeur Signoret, neurologue.

Cette association a été créée pour lutter contre l’isolement dans lequel se trouvent les aphasiques après un AVC.

Gilles Mardirossian a suivi des hommes et des femmes mais aussi ceux qui les accompagnent pour tenter de comprendre ce qui, à demi-mots, soulage et redonne par le groupe et la pratique d’activités artistiques une idée d’un bonheur à partager et de l’estime de soi au-delà des maux.

Cliquez ici pour réécouter cette émission.