L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilVous êtes ?Vie professionnelleRessources / Livret proExercice salarié (Page 2)

L’évaluation du salarié : entretien annuel

Tous les 2 ans (au minimum), l’entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire entre un salarié et son employeur (Code du travail, article L6315-1). Il est destiné à envisager les perspectives…

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents

La formation professionnelle

Tous les salariés ont droit à la formation professionnelle continue. La formation a pour objet de favoriser l’insertion (ou réinsertion) professionnelle, le maintien dans l’emploi, le développement de leurs compétences…

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents

Informations utiles

Droit de grève Le droit de grève permet au salarié d’exprimer son mécontentement. Tout salarié a le droit de faire la grève. Il est intéressant de savoir comment la faire,…

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents

Revalorisation des orthophonistes salariés

 

Documents ressources pour interpeller vos élu(e)s
Vous trouverez ci-dessous des modèles de courriers, des illustrations, des graphiques que vous pouvez joindre à vos publications sur les réseaux sociaux :
Graphique des salaires
Contre-argumentaire
Question orale de la sénatrice Jacqueline Gourault
Communiqué de presse de la FNO
Manifeste des 72 députés de février 2017
Manifeste des 350 praticiens et professeurs des hôpitaux

 

La FNO a créé « agiraveclafno », un site dédié qui vous permet d’interpeller vos représentant(e)s à l’Assemblée Nationale et au Sénat afin qu’ils interviennent auprès d’Agnès Buzyn, et qu’ils lui demandent de faire preuve de justice et de cohérence en ajustant enfin des grilles salariales aux niveaux de diplômes et de compétences.

Connectez-vous sur www.agiraveclafno.fr/ et cliquez !!!

Agir avec la FNO, un outil facile d’accès (cliquez ici pour le tutoriel) pour interpeller vos élu(e)s par mail, sur Facebook ou Twitter ! Il est utilisable sur  ordinateur ou smartphone. Les contacts sont facilement accessibles, classés par département et actualisés. Des messages pré-écrits et modifiables vous permettent de contacter rapidement vos élu(e)s.

 

Statut des orthophonistes salariés : décryptage de la situation
Le dossier du statut des orthophonistes salariés est une des prirités de la FNO dans le cadre de l’accès aux soins. Le gouvernement actuel ne veut rien entendre à ce sujet. Pour la ministre de la Santé, l’évolution des salaires de la FPH (au niveau de professions bac+3 !) est suffisante, aucune perspective n’est donnée.

Les représentants de la FNO continuent de rencontrer des élus. De nombreux parlementaires ont posé des questions à l’Assemblée Nationale.
La “classe supérieure” est une possibilité ouverte aux orthophonistes titulaires de la fonction publique hospitalière d’accéder à une rémunération un peu supérieure à celle de la “classe normale” (maximum 120 euros brut par mois).  Il ne s’agit bien que des titulaires, et donc les orthophonistes contractuels (en CDI ou CDD, la majorité aujourd’hui) n’y ont pas accès de toute manière.

Il y a des conditions d’ancienneté et surtout un quota à respecter : ce quota représente le maximum d’orthophonistes qui peuvent passer en classe supérieure par établissement.
Ce quota était encore de 40 % en 2012… Marisol Touraine avait ensuite réduit ce quota jusqu’à 15 %, et Agnès Buzyn vient de le réduire à 11 % : toujours sans aucune information préalable, sans aucune concertation, sans aucune explication, sans aucune information non plus si ce n’est la parution au Journal Officiel.

Agnès Buzyn utilise pourtant toujours les salaires qui figurent dans cette “classe supérieure” lors de ses discours, alors que cela ne représente donc que 11 % de  moins de la moitié des orthophonistes des établissements publics…

Une question orale avait été posée en avril par la députée Sophie Auconie (UDI, Indre-et-Loire). Elle faisait remarquer l’écart de rémunération criant entre les orthophonistes et les autres professions diplômées à BAC+5 dans la FPH.
Pour en savoir plus :
Il y a un an, en plein été, sortait le décret n° 2017-1263 du 9 août 2017 relatif au classement indiciaire applicable aux corps de personnels de rééducation de la catégorie A de la fonction publique hospitalière, annonçant une revalorisation honteuse des orthophonistes, avec un passage uniquement à un niveau bac +3 malgré 5 années d’études reconnues au grade de Master.

Cet été, les premiers orthophonistes diplômés au grade master sont sortis, et comme tous les orthophonistes, ils seront sous-payés, désertant les postes salariés à un point qui en devient critique. Aux plus de 150 questions, écrites et orales, posées par les parlementaires, Agnes Buzyn répond avec une méconnaissance qui pourrait passer pour de la mauvaise foi déjà présente chez sa prédécesseur… Mais que veulent vraiment dire ces chiffres, qu’elle affiche comme une réponse et qui pourraient convaincre les moins informés ?

Bruno Sarrodet, en charge de l’exercice salarié à la FNO, répond point par point à la ministre dans cette courte vidéo.

 

Le 3 juillet 2018 à Orléans : Agnès Buzyn évite les représentants des orthophonistes
Agnès Buzyn, ministre de la Santé, était de passage à Orléans le 3 juillet dernier. Hélène Sagne, présidente du SORC-FNO en accord avec plusieurs membres de l’intersyndicale régionale est allée à sa rencontre accompagnée d’une collègue hospitalière Bérangère Lepain. Les représentantes de la profession ont pu déposer un dossier sur la situation de l’orthophonie hospitalière au directeur du cabinet.

Elles ont réalisé une petite vidéo. La FNO remercie les collègues de la région Centre qui continuent à manifester pour la défense de notre profession et pour leur mobilisation rapide

 

Communiqué de presse du 20 décembre 2017 : Agnès Buzyn poursuit l’attitude de son prédécesseur devant le Parlement :
constance dans le renoncement face au problème d’accès aux soins en orthophonie

Mardi 12 décembre, le député du Doubs Eric ALAUZET (La République En Marche) a posé une question orale à la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès BUZYN concernant notamment le problème d’attractivité des postes d’orthophonistes dans les hôpitaux.

La ministre a bien rappelé que ce reclassement en catégorie A aurait dû être effectué beaucoup plus tôt, elle a également évoqué les quelques dizaines d’euros mensuels qui vont être accordés d’ici 2020. Ce sont les mêmes arguments que donnait déjà Marisol TOURAINE aux député(e)s de la précédente mandature, et d’ailleurs, c’est le décret qui avait plusieurs fois été refusé à l’unanimité des représentants de professionnels et d’étudiants, que Madame BUZYN a signé cet été en catimini (cf. communiqué de presse du mois d’août 2017).

Mais Agnès BUZYN n’a pas du tout répondu sur les milliers d’euros de perte de revenu : « de 3228 à 10.068€ de perte de revenu par an » comme l’a détaillé M. ALAUZET. Mme BUZYN a malheureusement la même attitude que son prédécesseur : ignorance du problème, renoncement à régler la situation qui n’a que trop duré.  La FNO, qui représente tous les orthophonistes, ne renonce pas !

 

Plus de 950 orthophonistes présents au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg pour travailler sur le thème des « oralités », du 19 au 21 octobre 2017
A cette occasion, à l’initiative de la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) et du Mouvement des Étudiants Alsaciens Futurs Orthophonistes (METAFOR), ils mettent en scène leur disparition programmée par les gouvernements successifs.
Cliquez ici pour lire la vidéo.

950, c’est également le nombre de postes équivalent temps plein d’orthophonistes salariés en France.
Dans le contexte démographique actuel, ce nombre est dérisoire, devant une demande toujours plus importante. On retrouve une désertification des postes hospitaliers due aux salaires injustes, en regard de la revalorisation par décret du 11 août 2017 nous situant, en terme de grilles salariales, à un niveau Bac +3 malgré l’obtention du grade master depuis 2013.

Les orthophonistes et les étudiants en orthophonie sont très inquiets de cette disparition de la profession à l’hôpital, avec des conséquences pour le moins fâcheuses, dont notamment :

  • une fragilisation de la qualité de vie de centaines de milliers de patients qui ne bénéficient plus des soins orthophoniques nécessaires à ce moment de leur parcours de soin
  • une mise en danger de la formation des futurs orthophonistes, qui n’ont plus d’accès à des stages cliniques à l’hôpital
  • une remise en cause de la place de l’orthophonie dans son ensemble

Madame Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, a été conviée à cet événement qui réunit le plus grand nombre d’orthophonistes rassemblés depuis des années. Cette invitation a été déclinée par le Ministère de la Santé qui, une fois de plus, choisit d’ignorer les orthophonistes. En réponse à cette indifférence, les orthophonistes ont, lors de la première journée du congrès, mis en scène leur disparition programmée :

950 congressistes pour 950 Equivalents-Temps-Plein d’orthophonistes hospitaliers : Pour stopper l’hémorragie, une seule possibilité : une grille de salaire équivalente à celles des autres professionnels hospitaliers formés au grade Master à l’université !

 

Salariés : note d’explication sur le décret du 9 aout 2017
Le 9 août dernier, le Gouvernement a fait paraître, en catimini dans la période la plus creuse de l’été, le décret de reclassement que nous avons pourtant tous refusé plusieurs fois depuis la proposition initiale de Marisol Touraine. Ce reclassement est en fait un véritable déclassement, car il consiste en un nivellement par le bas de toutes les professions de rééducation, avec des grilles salariales de niveau bac+3.

La parution du décret est intervenue alors même que les nouveaux interlocuteurs des ministères concernés avaient assuré qu’un dialogue serait mis en place pour régler ce problème d’attractivité salariale mettant en cause l’accès aux soins. La note ci-contre explique le contexte de l’exercice salarié de l’orthophonie et les conséquences de ce décret pour notre profession.

 

Rappel : Propositions de Marisol Touraine : le contre-argumentaire

 

Carte des questions écrites et orales posées par les députés et les sénateurs

 

Orthophonistes salariés : Fiche de synthèse

 

Un bon graphique vaut parfois mieux qu’un long discours :

(Oui, ce sont bien les orthophonistes, là en bleu, tout en bas, loin derrière les professions à BAC+3, à BAC+4, à Bac +5…)
(cliquez sur l’image pour télécharger ce graphique)