L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilVous êtes ?Vie professionnelleRecommandations professionnellesCovid-19 : Fiche réponses rapides (HAS)

Le 2 juillet 2020, la Haute autorité de Santé a validé la fiche “Réponses rapides dans le cadre du COVID-19 -Prise en charge des patients atteints de COVID-19 en orthophonie”.

Ce document a été élaboré collégialement entre la Haute Autorité de santé et des experts désignés par :

  • Collège Français d’Orthophonie (CFO) ;
  • Union Nationale pour le Développement de la Recherche et de l’Évaluation en Orthophonie (UNADREO) ;
  • Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) ;
  • Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation (SOFMER) ;
  • Société Française De Neurologie (SFN) ;
  • Société Française De Phoniatrie Et De Laryngologie ;
  • Conseil National Professionnel d’ORL (CNPORL) ;
  • CNP d’Anesthésie Réanimation et Médecine Péri Opératoire (CNPARMPO) ;
  • CNP de Médecine Physique et de Réadaptation (CNPMPR).

La méthode retenue est basée sur une synthèse narrative des données disponibles les plus pertinentes, les recommandations nationales et internationales, ainsi que sur une consultation des parties prenantes).

Le SARS-CoV-2 est responsable d’une atteinte respiratoire,mais également d’autres déficiences (neurologiques, neurocognitives, cardiovasculaires, digestives, hépatorénales, métaboliques, psychiatriques, etc.). Les séquelles possibles sont secondaires aux atteintes spécifiques de l’infection virale et à l’emballement du système immunitaire,mais aussi aux complications «non spécifiques» du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), de l’immobilité et du séjour prolongé en soins intensifs.Certains patients atteints de COVID-19 présentent des complications pendant leur séjour en réanimation, telles qu’une dysphonie post-intubation, une dysphagie dans le cadre d’une neuromyopathie de réanimation, etc. Certains ont subi une trachéotomie. Ils peuvent également présenter une anosmie, une agueusie,d’autres atteintes des paires crâniennes,voire des troubles cognitifs. Leur communication peut être largement entravée.

Certains patients ont donc besoin au plus tôt d’une évaluation puis d’un suivi orthophonique.

Si vous n’arrivez pas à l’ouvrir, cliquez ici pour lire le document.