L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilPresseOrthophonie : la presse en parle (Page 2)

Bégaiement : définition, causes, techniques pour l’arrêter

Bégaiement : définition, causes, techniques pour l’arrêter

Article publié le 3 mars dans le  Journal des femmes – santé

Plus de 650 000 personnes souffrent de bégaiement en France (1% de la population). Ce trouble de la parole, qui apparaît dans la petite enfance, peut être très invalidant socialement, s’il ne fait pas l’objet d’une prise en charge précoce.

Alors, qu’est-ce qui caractérise le bégaiement et comment le traiter efficacement ?

Le point avec Amy Jouberton, orthophoniste.

Cliquez ici pour lire l’article.

Le masque peut-il nuire aux apprentissages en classe ?

Le masque peut-il nuire aux apprentissages en classe ?

 

Article publié le 10 février 2021 sur Télérama.fr

“Fatigue et difficultés à se faire comprendre pour les enseignants, attention en berne et peur de la prise de parole pour les élèves… Le port du masque peut parfois compliquer l’instruction, explique Nathalie Scarsi-Bounine, orthophoniste.

Le port du masque obligatoire à l’école pour les élèves dès l’âge de 6 ans questionne certains parents et enseignants : cette situation, qui se prolonge depuis le 2 novembre dernier, pourrait-elle entraîner des difficultés d’apprentissage ?

Nous avons posé la question à une spécialiste, Nathalie Scarsi-Bounine, orthophoniste et membre de la commission Promotion de la santé de la Fédération nationale des orthophonistes.”

Quelles conséquences a le port du masque sur la parole ?

Les adultes, et donc les professeurs, ont tendance à faire des phrases raccourcies pour aller à l’essentiel et à ralentir leur débit pour être mieux compris. Mais les conséquences sont aussi qualitatives. Le masque chirurgical atténue le niveau sonore de 5 décibels quand le voix conversationnelle s’élève généralement entre 55 et 65 décibels. Ce à quoi il faut ajouter une perte supplémentaire de 20 décibels avec une visière en plastique. Les masques en tissu, plus épais, atténuent également la voix d’autant. L’enseignant devra donc parler plus fort pour compenser cette perte sonore, ce qui le fatiguera davantage.

Quelles répercussions sur la compréhension des enfants ?

La baisse du niveau sonore rend plus difficile la différenciation des sons proches sur le plan auditif, comme [pa] et [ta] par exemple. Le masque amenuise aussi l’énergie dans les fréquences du son au-dessus de 2000 hertz, ce qui fait que l’on comprend moins bien les sons aigus. Le masque, en couvrant la moitié du visage, ne permet pas non plus la lecture labiale, sur les lèvres. Or sans elle, l’enfant ne peut pas voir que l’on prononce la lettre “p” la bouche fermée et que le “t” laisse entrevoir les dents. Il ne peut pas non plus différencier les consonnes sourdes, qui n’ont pas de vibration laryngée, et qui se ressemblent comme [ch], [f] ou [s]. Mais tout de même, notons qu’un enfant qui ne connaît pas de troubles particuliers peut tout à fait se passer de cette lecture labiale pour apprendre à bien parler ou à entrer dans le langage écrit.

Cliquez ici pour lire l’article en intégralité.

Orthophonie et maladie à Corps de Lewy

In vivo, la maladie à corps de Lewy

 

Émission diffusée le 29 janvier dans le Magazine de la Santé

Le sujet débute à 43’10”

Regarder l’émission.

La série In Vivo plonge le téléspectateur dans le quotidien des professionnels de la médecine et de leurs patients.

La semaine du 25 janvier 2021, In Vivo était consacré à la maladie à corps de Lewy. Une maladie méconnue, alors que 200 000 personnes en France serait concernées : c’est la deuxième pathologie neurodégénérative la plus fréquente après Alzheimer.

L’épisode du 29 janvier présente le travail de stimulation cognitive réalisé par Mélissa Gobin, orthophoniste en Alsace, qui a fait son mémoire sur le sujet.

Contre la saturation de leurs cabinets, les orthophonistes s’organisent

Contre la saturation de leurs cabinets, les orthophonistes s’organisent

 

Article paru sur La Montagne.fr le 26 janvier 2021

Les cabinets des orthophonistes libéraux sont saturés. Mais pour répondre aux demandes exponentielles, la profession a lancé des pistes.

Il y avait déjà les généralistes, les ophtalmologistes, les gynécologues,… il y a désormais aussi dans la trop longue liste des professions de santé saturées, les orthophonistes.

Ce n’est pas faute d’avoir « tiré la sonnette d’alarme depuis vingt ans », déplore Françoise Gérentes, présidente du SORA (Syndicat des orthophonistes de la région Auvergne) qui rappelle que la profession née au début des années soixante a vu nombre de praticiens partir à la retraite dès la fin de la décennie quatre-vingt-dix.

Cliquez ici pour lire l’article.

Loire : pénurie d’orthophonistes, les cabinets libéraux saturés

Loire : pénurie d’orthophonistes, les cabinets libéraux saturés

Article publié le 11 décembre 2020 sur France 3 Auvergne – Rhône-Alpes.fr

Besoin d’un orthophoniste ? Il va falloir patienter. Jusqu’à deux ans dans la Loire. Des délais très longs faute de praticiens qui pénalisent notamment les enfants avec troubles “Dys”.

La profession tire la sonnette d’alarme et réclame, entre autres, davantage d’étudiants dans cette discipline.

Cliquez ici pour lire l’article.

Les orthophonistes sonnent l’alarme

Les orthophonistes sonnent l’alarme

Interview de Pauline Bleuzen, orthophoniste et administratrice du Syndicat des orthophonistes de Bretagne (SIOB) le 6 décembre 2020 dans l’émission “ma vie de patient” sur France Inter

Jusqu’à 2 ans d’attente pour obtenir un rendez-vous chez l’orthophoniste dans certaines régions en France : c’est le cri d’alarme que lance la profession en ce début du mois de décembre. Trop peu de professionnels formés chaque année et des salaires trop peu attractifs dans le public pour susciter des vocations.

Cliquez ici pour écouter l’émission.

Orthophonie : le masque freine le traitement des troubles du langage

Orthophonie : le masque freine le traitement des troubles du langage

Article publié le 9 décembre 2020 sur Ouest France.fr

Les masques transparents ne sont toujours pas homologués pour les orthophonistes. En attendant, ces professionnels de santé craignent un retard notamment dans les apprentissages liés au langage, surtout chez les jeunes enfants mais aussi chez ceux souffrant de pathologies ou handicaps.

Entretien avec Élodie Blanc, orthophoniste à Rennes.

Cliquez ici pour lire l’article.

Loire : Les orthophonistes tirent la sonnette d’alarme

Les orthophonistes tirent la sonnette d’alarme

Reportage diffusé sur TL7 le 7 décembre 2020

Les orthophonistes sont désemparés face à la charge de travail et les délais d’attente qui s’étirent dans leurs cabinets.

Certains peuvent vous faire attendre jusqu’à 3 ans.

Cliquez ici pour regarder le reportage.

Le masque à l’école et l’impact sur les apprentissages

Le masque à l’école et l’impact sur les apprentissages

Article publié sur le site France-Assos-Santé.org

Interview de Marie Plaziat-Lecrocq, orthophoniste dans la Loire et membre de la commission Promotion de la Santé de la FNO.

L’apparition du masque à l’école a-t-il un impact sur les apprentissages, notamment sur l’acquisition du langage chez les enfants ? C’est ce que nous avons cherché à savoir en interrogeant une orthophoniste et plusieurs enseignants et élèves en école primaire, au collège et au lycée.

Cliquez ici pour lire l’article

Comment aider mon enfant dans l’apprentissage de l’écriture ?

Comment aider mon enfant dans l’apprentissage de l’écriture ?

Article paru sur Femme Actuelle.fr  le 4 décembre 2020

Il n’est pas toujours simple pour un jeune enfant d’apprendre à écrire, car il peut avoir du mal à tenir son stylo, à former les lettres ou à différencier les majuscules et les minuscules.

Marie Tabaud-Deboth, orthophoniste et vice-présidente de la FNO chargée de la promotion de la santé, livre plusieurs conseils pour aider un enfant dans l’apprentissage de l’écriture.

Cliquez ici pour mire l’article