L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilActualitésVie syndicaleL’édito d’Anne Dehêtre : Pourquoi voter aux élections URPS ?

Pourquoi voter pour la FNO ? Pourquoi voter aux élections URPS ?

 

Édito paru dans le n°407 (Mars 2021) du magazine L’Orthophoniste

La FNO est le seul syndicat à avoir pré-senté des listes dans toutes les régions de France métropolitaine et dans les régions et départements d’outre-mer. C’est pourquoi, les orthophonistes sont face à un dilemme et une interrogation : pourquoi voter quand on n’a pas le choix ?

Pourquoi voter alors que nous connaissons déjà les résultats de l’élection ? Les listes des représentants de la FNO passeront de toute façon quel que soit le nombre de votants, quel que soit le pourcentage de votes exprimés. C’est malheureusement vrai, c’est heureusement vrai ! Cela dépend de quel côté on se situe, pourrait-on se dire : les « anti » ou les « pro » FNO.

Mais malheureusement cela n’est pas aussi simple et les résultats aux élections ne détermineront pas seulement l’audience de notre fédération mais bien celle de toute la profession. C’est pour cette raison que tous les représentant·es du syndicat, que ce soit aux niveaux national, régional ou départemental, regrettent amèrement que la FNO ait été le seul syndicat à présenter des listes. Les critères déterminés par le ministère de la Santé pour être reconnu apte à présenter des candidats ont pourtant été largement allégés pour permettre au plus grand nombre d’organisations, même celles non représentatives, de pouvoir participer à cette élection démocratique.

La FNO n’a pas choisi d’être le seul syndicat, mais la FNO, comme toujours, assume cette place et cette position. Comment convaincre alors les orthophonistes de participer à une élection pour laquelle certains d’entre vous pourraient penser qu’il n’y a pas de choix ?

Aujourd’hui, la FNO a réussi à obtenir une ouverture anticipée des négociations conventionnelles, des négociations où effectivement la FNO sera seule autour de la table en face de l’Assurance maladie pour obtenir des revalorisations pour tous et toutes les orthophonistes, sur tous nos actes. La FNO doit pouvoir afficher une grande représentativité et une unité de la profession derrière elle ; nous devons pouvoir montrer à nos interlocuteurs que la profession est mobilisée et qu’elle est avec nous dans ce combat pour une meilleure rémunération de nos actes. Plus la FNO et ses syndicats régionaux auront une audience forte et des résultats sans appel aux élections, plus notre pouvoir de négociation sera renforcé.

A ceux et celles qui nous répondraient que la FNO est un syndicat « omnipotent », qui décide seul dans son coin, et que ce serait encore renforcer cette position que de voter pour ses représentant·es, nous répondons que ce serait une erreur ! Notre fonctionnement prouve le contraire : nous sommes une fédération où la démocratie est la force de notre représentation et où tous nos adhérents et toutes nos adhérentes ont le droit à la parole, à la critique, et ont surtout individuellement le pouvoir de faire bouger nos orientations, de faire évoluer nos lignes syndicales. Nous ne pouvons qu’inviter tous ceux et toutes celles qui le souhaitent à se rendre aux assemblées générales départementales et régionales mais aussi à participer aux nombreux évènements organisés dans tous les territoires et où adhérent·es mais aussi non-adhérent·es sont souvent convié·es.
Nous avons aujourd’hui le choix : celui de prouver à nos autorités de tutelles, à tous nos interlocuteurs, aux niveaux national, régional et départemental que les orthophonistes sont fort·es et présent·es ensemble pour la défense de notre profession.

En allant massivement voter aux élections, nous prouverons ce que la FNO affirme depuis des années : les orthophonistes tiennent à peser dans l’organisation du système de santé, les orthophonistes sont des acteurs essentiels de ce système, on ne peut pas faire sans eux.

Par le vote, renforçons encore le rôle de l’orthophonie et des orthophonistes !