L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilActualitésVie syndicaleIC liées à la fermeture des cabinets : communiqué de presse

Indemnités compensatoires liées à la fermeture
des cabinets libéraux des professions de santé

 

Communiqué de presse du 18 mars 2020

Le 17 mars, les organisations professionnelles représentant les métiers de la rééducation se sont réunies en visioconférence pour aborder ensemble la situation sanitaire actuelle et ses répercussions sur l’activité des cabinets libéraux.

Nous avons pu partager les différentes informations nous revenant tant du Ministère de la Santé que du Ministère de l’économie et des finances, ainsi que de l’Union Nationale des Professions Libérales, très mobilisée sur la question des indemnisations pour les professionnels indépendants.

A l’heure où nous publions, nous disposons de suffisamment d’éléments concordants pour affirmer que les professionnels de santé libéraux ayant pris la décision civique de fermer leur cabinet seront bien indemnisés au même titre que toutes les autres indépendants.

Hier soir, le Président de la République annonçait cette mesure. Aujourd’hui, le Ministre de l’Économie a confirmé cette dernière et a précisé un cadre qui serait un versement de 1500€, sur la base d’un calcul mensuel, pour tous les professionnels attestant d’une baisse d’au moins 70% de leur activité.

Néanmoins, nous n’avons à ce jour aucune garantie ni engagement écrit confirmant que les rééducateurs exerçant en libéral seront bien concernés par ces mesures ni sur les modalités d’applications.

C’est pourquoi, les organisations professionnelles représentant les Diététiciens-nutritionnistes, Ergothérapeutes, Masseurs-Kinésithérapeutes, Orthophonistes, Orthoptistes, Pédicures-Podologues, Psychomotriciens, travaillent de concert pour s’assurer que les professionnels que nous représentons seront bel et bien concernés par cette mesure, et qu’elle pourra s’adapter autant que possible à la diversité des situations.

Nous restons donc particulièrement vigilants, et continuons collectivement d’œuvrer pour que ces droits nous soient bien octroyés et afin que les professionnels concernés obtiennent les garanties indispensables à la pérennité financière de leur cabinet malgré les fermetures pour pouvoir continuer à prodiguer les soins indispensables à la population.

Signataires :

  • AFDN – Association Française des Diététiciens Nutritionnistes
  • AFPL – Association Française des Psychomotriciens Libéraux
  • ANFE – Association Nationale Française des Ergothérapeutes
  • FFMKR – Fédération Française des Masseurs-Kinésithérapeutes de Rééducation
  • FFP – Fédération Française des Psychomotriciens
  • FNO – Fédération Nationale des Orthophonistes
  • FNP – Fédération Nationale des Podologues
  • SNAO – Syndicat National Autonome des Orthoptistes
  • SNMKR – Syndicat National des Masseurs-Kinésithérapeutes de Rééducation
  • Synfel Ergolib – Réseau Français des Ergothérapeutes Libéraux