L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilPresseNomination d’Olivier Véran : la FNO demande que les orthophonistes soient entendu⋅e⋅s

Nomination d’Olivier Véran : la FNO demande que les orthophonistes soient entendu⋅e⋅s

La Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) prend acte de la nomination du nouveau ministre des Solidarités et de la Santé et lui demande maintenant de faire avancer des dossiers, encore trop nombreux en attente.

Retraites, accès aux soins, hôpital… Les orthophonistes demandent des réponses.

Le nouveau ministre de la Santé doit répondre à trois attentes majeures de la profession :

  • Réforme des retraites : alors que la FNO négocie avec le gouvernement, le Ministère de la santé doit tenir les engagements de son prédécesseur et s’engager à soutenir la demande d’ouverture de négociations interprofessionnelles auprès de l’Assurance Maladie quant à l’augmentation de l’ASV pour les orthophonistes libéraux ;
  • Accès aux soins : la FNO attend encore des solutions à cette urgence alors que la FNO a adressé au ministère 20 propositions pour résoudre un problème majeur de santé publique, qui touche les publics les plus fragiles. Il n’est pas rare de devoir attendre plus d’un an pour obtenir un rendez-vous avec un⋅e orthophoniste ! Il est urgent d’agir, d’augmenter en priorité le numerus clausus et d’empêcher la disparition de l’orthophonie à l’hôpital et dans les structures médico-sociales ;
  • Hôpital : la disparition en cours peut être empêchée, les salaires et le statut doivent être revalorisés.

La FNO affirmera auprès du nouveau Ministre de la Santé que l’orthophonie doit être au cœur de la politique de santé.